Rap, rap, musique que j’aime… Mon top 5

Dans cette période où les temps sont durs et les tensions durent, je me replonge volontiers dans la musique de mon adulescence : le rap. « Ce qu’il y a de beau  dans cette musique c’est qu’elle me redonne du courage même si elle raconte une histoire triste. » Ainsi parle Nelson Mandela de la musique africaine. C’est exactement ce que je ressens pour le rap.

Ado, j’allais même plus loin. J’étais un lepeniste du rap.Un vrai rapciste. Mon slogan était la France au rap francais. Mais il faut dire qu’à l’époque le rap mainstream était consistant aussi bien sur la forme que sur le fond…

Voici mon top 5 à l’ancienne

° MANIFESTE – Shurik’n feat Akhenaton

Punchline :  » A l’Assemblée, on ignore ce qui se passe sur le macadam… 20% de mes potes aujourd’hui  se cament… Y’a plus de révoltes en vue, ce putain pouvoir achète à quel prix le calme… »


l’info en + : Les plus cinéphiles d’entre vous auront reconnu le sample de la BO de Spartacus

————————————————————————–

° L’ENFANT SEUL – Oxmo Puccino

Punchline :  » T’es comme une bougie qu’on a oublié d’éteindre dans une chambre vide… »   » T’es l’enfant seul, je sais que c’est toi. Viens-tu des bas fond ou des quartiers neufs ?  Bref , au fond tous la même souffrance »

————————————————————————–

° POUR UNE POIGNEE  DE DOLLARS – Ideal J

Punchline :  » Jeune étranger, tes parents ont servi de main d’oeuvre pour reconstruire la France… Désormais, elle oeuvre dans un autre sens… Au fond, de toi, elle s’en balance… Elle n’a plus besoin de toi donc forcément elle brise tes chances.. »

—————————————————————————-

° JOUR 2 TONNERRE- Arsenik

Punchline :  » Ce monde est ainsi fait, mais s’il faut s’y faire autant kiffer se défaire de ses liens en fer, étouffer l’enfer… Et j’ai tout fait, j’ai plus l’temps d’m’en faire. Pleurer sur mon sort en clair… J’ai bouffé l’tonnerre, ma bouche recrache l’éclair »

—————————————————————————

° RETOUR AUX PYRAMIDES – Xmen

Punchline :  » Ma famille, mon cocon, choquons nos ex-colons,
Embrochés du cul au cou par des sexes trop longs.
Des tresses sous un collant Dim, des Tim, des textes trop longs. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s